CANCER DU COL DE L’UTERUS : L’INDONESIE 2ème PAYS LE PLUS TOUCHE AU MONDE

PARTAGER SUR

Le nombre de cas de cancers de l’utérus en Indonésie est en moyenne de 21 000 par an aujourd’hui, faisant de l’Archipel le 2ème pays le plus touché au monde, a affirmé récemment la gynécologiste Laila Nuranna.

Illustré par la mort il y a quelques semaines de la chanteuse et actrice Julia Perez, ce problème de santé important dans l’Archipel souffre avant tout des tabous inhérents à la société indonésienne.

Sur les 92 000 morts par cancer enregistrées parmi les femmes indonésiennes en 2014, 10,3% ont été causés par le cancer du col de l’utérus.

Le manque de contrôle régulier et le tabou qui entoure la sexualité (ce cancer est causé par un virus sexuellement transmissible) empêchent l’éradication de cette maladie alors qu’il existe un vaccin.

Selon le docteur Laila, ce nombre important de cancers du col de l’utérus pourrait être évité par une détection anticipée.

Et cela réduirait les coûts des traitements pris en charge par la sécu locale (BPJS), qui a atteint par exemple 3,6 trillions de roupies sur les six premiers mois de l’année 2014.

Cela fait une moyenne de plus de 7 trillions de roupies par an, a compté la célèbre gynécologiste de Jakarta qui est partie en croisade contre cette maladie.

A cause de cela, elle estime que la détection préventive est la seule solution vraiment effective pour sauver des vies et aussi alléger le budget de la sécu.

« Cet effort préventif est absolument nécessaire, tout spécialement pour ces femmes qui vont donner naissance à la prochaine génération de la nation », a conclu Laila Nuranna dans un accent patriotique.

Lire aussi :
JULIA PEREZ : ET DIEU CREA LA FEMME LIBRE INDONESIENNE…

SOURCENetral News
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE