BUREAUX DE CHANGE : LE GRAND NETTOYAGE

PARTAGER SUR

Avec l’utilisation de plus en plus fréquente de monnaies étrangères dans les crimes liés à la corruption, le trafic de drogues et au terrorisme, les autorités indonésiennes ont décidé de lancer une grande opération de nettoyage dans les bureaux de change, dont une part non négligeable opère sans autorisation.

Les bureaux de change se sont développés à toute vitesse ces dernières années dans les zones touristiques ou commerciales à travers l’Archipel.

La police et la Banque d’Indonésie ont cependant noté un accroissement significatif du blanchiment d’argent sale dans la profession, principalement parmi ceux opérant sans license.

Le baron de la drogue Pony Tjandra par exemple, a échangé 270 millions de dollars en liquide dans différentes monnaies dans huit bureaux de change à Sumatra, Riau et Jakarta durant la seule année 2105. Aucun des agents de change ne s’est inquiété de l’origine de ce cash.

Avec le soutien du Centre d’analyse et de déclaration des transactions financières (BPATK) et l’agence nationale anti-drogues (BNN), la banque centrale a exigé que tous les bureaux de change obtiennent une license opérationnelle pendant une période de transition qui s’est terminée le 7 avril.

Ceux qui ne se sont pas conformés à la législation seront fermés par la police.

SOURCEJakarta Post
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE