BI FIXE UN PLAFOND POUR LE CASH EN DEVISES ETRANGERES A PARTIR DE 2018

PARTAGER SUR

L’Indonésie va instaurer un plafond sur le montant des liquidités en monnaies étrangères apportées par un individu sur son sol, a dit un officiel de la banque centrale hier.

Selon un nouveau règlement de la Banque d’Indonésie du 5 mai dernier et qui sera effectif à partir du 5 mars 2018, personne à l’exception des banques et des bureaux de change ne sera autorisé à introduire des billets de banque en devises étrangères d’un montant supérieur à 1 milliard de roupies.

Jusqu’à maintenant, aucun plafond n’avait été fixé sur le liquide étranger importé. Toutefois, pour les montants supérieurs à 100 millions de roupies, les porteurs doivent établir une déclaration.

Budianto, le directeur de la gestion de l’échange des devises à la BI a expliqué qu’à partir de cette date quiconque apportera des devises pour un montant supérieur au plafond se les verra confisquées par les douanes.

L’Indonésie n’avait jusqu’alors aucun « instrument de contrôle » sur le flux des monnaies étrangères en liquide.

« Le problème, c’est lorsque la demande pour les billets étrangers s’accroit, cela crée une tension sur la roupie. Et ça a un effet psychologique aussi », a expliqué Budianto lors d’une conférence de presse.

Il a également ajouté que cette mesure devrait permettre de renforcer l’interdiction d’utiliser des devises étrangères dans les transactions locales.

La roupie, qui s’est dévaluée de façon conséquente par le passé, s’est renforcé de plus d’1% cette année face au dollar.

SOURCEReuters
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE