BALI : DE LA VIANDE DE CHIEN VENDUE POUR DU POULET ?

PARTAGER SUR

C’est dans les organes de presse occidentaux depuis plusieurs jours, on servirait à Bali de la viande de chien aux touristes sans même qu’ils le sachent, les restaurateurs faisant passer cette viande pour du poulet.

A l’origine de cette info, on trouve une enquête australienne. Des journalistes ont remonté clandestinement les filières de ce marché sur l’île pour Animal Australia et selon eux, de la viande de chien serait servie comme du poulet.

La vente de sate RW (brochettes de chien) est bien connue à Bali et les warung qui en servent sont repérés par ces deux lettres RW.

Alors que le niveau de vie en Indonésie s’améliore, paradoxalement, la demande pour la viande de chien augmente aussi, contrairement aux autres nations de la région où elle diminue avec le développement.

Si cette info est bien évidemment choquante pour un esprit occidental, il faut savoir également que les bêtes qui alimentent ce marché ne sont pas abattues dans les meilleures conditions d’hygiène. Et ne sont pas toujours en bonne santé.

L’enquête australienne affirme que certaines fois, les chiens sont empoisonnés au cyanure, ce qui n’est pas la meilleure façon de garantir une consommation sans danger aux clients des warung.

La grande majorité des Indonésiens étant musulmans, ils ne mangent pas de viande de chien. Mais cela est courant dans la minorité chrétienne, à Bali et également dans certaines ethnies.

Les enquêteurs clandestins d’Animal Australia ont découvert la dure réalité de ce marché où les animaux sont terriblement maltraités par les parties prenantes de ce business parfaitement légal par ailleurs.

Pourtant, la cruauté envers les animaux tombe en principe sous le coup de la loi en Indonésie, mais il s’agit du bétail, et les chiens, bien que consommés traditionnellement, ne sont pas considérés comme du bétail.

La viande de chien est bien moins chère que le boeuf. Bien moins difficile à produire aussi. Les croyances populaires, comme toujours ici, lui accorde d’ailleurs des vertus particulières. Elle serait le meilleur et le moins cher apport en protéines. Manger du chien noir guérirait de l’asthme…

Il semble toutefois bien peu probable que des restaurateurs s’appliquent sciemment à servir du chien à des touristes qui auraient commandé du poulet.

Mettons plutôt cela sur le compte des rivalités et mesquineries dont les deux pays, Australie et Indonésie, ne sont jamais en reste quand il s’agit de se discréditer l’un l’autre.

Les touristes devront simplement éviter de rentrer dans un établissement avec les initiales RW sur l’enseigne.

Lire aussi :
LA CONSOMMATION DE CHIENS EN PLEIN BOUM EN INDONESIE
Vous reprendrez bien un peu de curry de varan ou de ragoût de chien ?
Les chiens de Kintamani et la culture canine balinaise

SOURCENews Bytes
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE