MONT AGUNG : LE MINISTRE DU TOURISME SE VEUT RASSURANT

PARTAGER SUR

Le ministre du Tourisme Arief Yahya est passé récemment par Bali pour superviser la situation depuis que le volcan Agung s’est réveillé.

Arief Yahya a visité le temple de Besakih, le plus important édifice religieux de l’île, qui est situé à 9km du cratère, c’est-à-dire dans la zone évacuée.

Pendant sa visité, une prière collective appelée Sembahyang Purnama a été conduite par les Balinais afin de demander protection pour les habitants de Bali.

Depuis que le niveau d’alerte est passé au maximum, le gouvernement a défini une zone d’exclusion de 12km autour de la montagne.

Le ministre a demandé à tout le monde de suivre les recommandations des officiels et a appelé les touristes à rester calmes car les autorités régionales ont prévu tous les cas de figure en cas d’éruption.

Cette remarque intervient alors que des prêtres et plus récemment un résident étranger ont bravé l’interdiction de la zone de sécurité pour aller au sommet du volcan.

Les prêtres pour prier et demander la clémence des dieux et l’expatrié pour alimenter son vlog en images.

Des vidéos ont ainsi été montrées sur les réseaux sociaux, où l’on voit des fumées et vapeurs s’échappant des parois du cratère.

« Un centre de crise a été établi par le gouverneur de Bali. Nous avons changé le nom ‘centre de crise’ en ‘Bali Tourism Hospitality’ car Bali est une icône du tourisme indonésien », a poursuivi le ministre.

« Tout d’abord, nous devons donner un fort sentiment de sécurité aux gens qui vivent près de l’Agung comme aux touristes, tout a été préparé pour leur sécurité », a-t-il encore ajouté.

Arief Yahya a cependant continué en précisant que d’ici quelques jours, touristes locaux comme internationaux recevront le conseil de plutôt voyager vers Lombok.

« Si le vent souffle vers l’ouest, notre plan est d’encourager les gens à aller à Lombok. Nous préparerons des transports supplémentaires pour amener les touristes actuellement à Bali vers Lombok », a expliqué le ministre.

Le nouvel aéroport international de Lombok pourrait en effet servir d’aéroport de substitution en cas d’éruption et à la condition que les vents continuent de souffler vers l’ouest.

Les touristes traverseront ainsi le détroit entre les deux îles par bateau. Le gouvernement a dit avoir déjà préparé des ferries supplémentaires.

Quant aux hôtels, ils ont reçu l’ordre de faire des réductions au cas où les touristes auraient à rester plus longtemps sur place en raison de la fermeture de l’aéroport de Bali.

D’après Jakarta Post.

Lire aussi :
AGUNG : DES MILLIERS DE REFUGIES ORDONNES DE RENTRER CHEZ EUX
AGUNG : PLUS DE 100 000 PERSONNES DEPLACEES
AGUNG : MESSAGE DE L’AMBASSADE AUX FRANCAIS PRESENTS A BALI
LA LEÇON DE L’AGUNG

SOURCEJakarta Post
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE