AGUNG, LE BALINAIS QUI FAIT DANSER TOUT UBUD

PARTAGER SUR

Perché au 3ème étage d’une salle de sport et offrant une vue époustouflante sur la ville, Ubud Studio est le lieu parfait pour danser au frais. Un léger courant d’air agite doucement les jupes des danseuses au rythme des « one two three four five six seven eight ». Anak Agung Gede Wita Hendrawan, le fondateur d’Ubud Salsa Community et d’Ubud Studio, guide patiemment un petit groupe d’élèves, des plus avancés à ceux qui font leurs premiers pas sur le parquet d’un studio, et ce dans une ambiance détendue et toujours pleine d’humour.
Il a accepté de nous raconter l’origine de son studio mais surtout de la communauté de danse qu’il a créée il y a maintenant trois ans.

La Gazette de Bali : Comment es-tu devenu professeur de danse à Ubud ? Tu peux nous raconter rapidement ton parcours ?
Agung : J’ai atterri totalement par hasard dans le milieu de la danse. J’ai commencé par des études de Sciences politiques et un jour, une opportunité de danser s’est présentée. On m’a dit que j’avais du talent et moi j’adorais ça. Après avoir remporté des compétitions nationales et internationales, j’ai commencé à enseigner la salsa et la bachata pour un studio dans le sud de Bali. Je suis revenu à Ubud pour rejoindre ma famille et ici j’ai commencé à poser mes racines. Danser est toute ma vie, j’adore ça. J’adore enseigner… Il n’y a rien de mieux que de voir mes élèves sur la piste capables de faire ce que je fais.

LGdB : D’où est venue cette idée de communauté ? Tu sentais qu’il y avait un besoin ?
A : En arrivant à Ubud je travaillais comme « taxi dancer » ou  « host » pour les bars. J’ai vite rejoint le réseau des danseurs d’Ubud et de nombreux clients ont commencé à me demander des cours privés. Je sentais qu’il manquait quelque chose : la communauté de danseurs ne pouvait pas se réunir assez souvent et les débutants n’avaient pas de moyen d’apprendre ou de progresser. Mais je n’ai pas créé la communauté, elle s’est créée toute seule.
Un élève : Agung a un vrai don pour rassembler les gens. La communauté s’est organisée autour de lui : expatriés, touristes de passage, locaux…
A : Je pense que la communauté a débuté quand on a organisé la première compétition : « Ubud Salsa Compétition », il y a trois ans. Ensuite naturellement on a commencé à se réunir régulièrement dans des bars ou restaurants.

LGdB : A quoi ça ressemble Ubud Salsa Community aujourd’hui ?
A : A Ubud on peut danser la salsa, la bachata et la kizomba tous les soirs maintenant ! L’Indus restaurant, The Onion Collective et Warrung Fussy Bird accueillent régulièrement la communauté. Ubud Studio est aussi devenu un lieu central : des soirées y sont organisées et surtout, tous les dimanches, l’après-midi est réservé à la communauté. Aujourd’hui, la communauté a même une carte de membre qui permet des réductions dans les bars partenaires. Elle s’agrandit de jour en jour. Le groupe facebook a dépassé les 600 membres !
Un autre élève : Pour moi c’est plus que juste des danseurs. On est devenu une vraie famille. On organise même des weekends ensemble.

LGdB : Qu’est que la communauté a apporté à Ubud pour vous ?
A : En développant la communauté et le studio, j’avais deux objectifs : apporter de nouvelles têtes sur la piste et faire profiter les locaux de cours accessibles. Tous les mardis soir, les Salsa Community Night Out assurent une ambiance détendue qui permet aux débutants de faire leurs premières passes sans pression. C’est un lieu où ils peuvent être à l’aise, ils n’ont pas à être intimidés. Nous avons mis en place un cours gratuit les mercredis, la Kids Salsa Class, pour rendre l’apprentissage de la Salsa accessible aux enfants indonésiens. Le studio propose un mélange assez éclectique de cours : le trio Salsa –Bachata – Kizomba, mais aussi des danses en ligne, du tango, de la danse du ventre et même de la danse traditionnelle balinaise ! De plus la communauté est un moyen efficace de rencontrer des gens. Beaucoup reviennent à Ubud pour apprendre à danser car l’ambiance y est plus détendue. On ne se juge pas, tout le monde est là pour s’amuser.
Alors rendez vous sur la piste ! Vous reconnaitrez facilement les membres d’Ubud Salsa Community à leurs T-Shirt « Eat Play Salsa » dont la vente sert à financer les projets de la communauté.

Ubud Salsa Community se retrouve presque tous les soirs dans des bars. Entrée libre. Retrouvez leur calendrier sur le site d’Ubud Studio.
Tarifs des cours à Ubud Studio : Drop-in : 100 000rp (Réduction de 50% pour les Indonesiens et les Kitas). Situé au dernier étage de Massa’s Gym Center, Jl. Made Lebah n°2, Br. Kalah, Peliatan, Ubud Tél. 089 835 348 66. www.ubudstudio.com

Ubud-Salsa-communiity-Studio--Anak-Agung-Gede-Wita-Hendrawan
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE