AGUNG : 2ème ERUPTION ET DEBUT DE PERTURBATION DU TRAFIC AERIEN

PARTAGER SUR

Le mont Agung à Bali est entré en éruption pour la deuxième fois hier en moins d’une semaine, envoyant une colonne de cendres de fumée grise à environ 1500m dans le ciel et conduisant plusieurs compagnies aériennes à dérouter leurs avions.

Le détail des vols en direct en cliquant ici

« Le tourisme à Bali est toujours sans danger excepté dans la zone de sécurité autour du volcan », a dit un responsable de l’Agence de mitigation des catastrophes (BNPB) dans un communiqué. Le périmètre évacué autour du cratère est de 7,5km.

L’agence n’a toutefois pas décidé de remonter le niveau d’alerte qui reste à 3 sur une échelle de 4.

Les autorités ont appelé la population au calme, 25 000 personnes vivent toujours dans des camps de réfugiés répartis sur l’île.

La dernière éruption a produit un bien plus important nuage de cendres que la première éruption mardi dernier.

La cité-État de Singapour a mis à jour son avis qui déconseille de voyager à Bali, affirmant que le panache de cendres avait le potentiel de « sérieusement perturber le trafic aérien. »

Un responsable de ministère des Transports indonésiens, J. A. Barata, a lui affirmé que les vols restaient « normaux ».

« Le guidage tactique pour les départs et les arrivées a été mis en place. Cela n’a pas encore de conséquences dangereuses sur les avions », a-t-il dit.

Plusieurs compagnies aériennes ont pris les devants par précaution et annulé ou re-routé un certain nombre de vols depuis l’Australie, la Malaisie et les Pays-Bas, affirme cependant le site Internet de l’aéroport Ngurah Rai.

Cela concerne des vols de KLM, Qantas, Air Asia et Virgin.

Lire aussi :
LE VOLCAN AGUNG EST ENTRE EN ERUPTION
VISITE DU CAMP DE KLUNGKUNG QUI ACCUEILLE 1500 REFUGIES DE L’AGUNG
LA LEÇON DE L’AGUNG

SOURCEReuters
PARTAGER SUR

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE