ENORA LALET, IB BLANSINGA, KOLLEKTIV TURMSTRASSE, ROCKIN’ BATTLE, PRANOTO ET KUNGS

PARTAGER SUR

<Du 24 Février au 19 mars >
Tata Boga : une exposition pleine de saveurs à Bandung
Enora Lalet est une jeune plasticienne bordelaise qui s’est fait une place bien à elle dans l’art contemporain avec ses recherches artistiques sur la nourriture qu’elle décline à travers des installations, des textiles, du body-painting et de la photographie dans le monde entier. Vous pouvez retrouver l’histoire de son attachement à l’Indonésie avec une interview exclusive dans la Gazette de novembre 2016. Elle vient de terminer un programme de résidence de deux mois dans le centre culturel Selasar Sunaryode à Java, période qu’elle a consacrée à l’élaboration d’une nouvelle série de portraits cuisinés. Cette série débutée en 2008 met en scène corps humain et corps culinaire dans un rapport support / matière inhabituel. Cette année Enora a travaillé avec des modèles indonésiens et de la nourriture traditionnelle indonésienne.
Selasar Sunaryo Art Space, Bukit pakar timur n°100, Bandung, Jawa Barat.
www.enoralalet.com

 

Kebyar-Duduk-danceUne étoile de la danse s’est éteinte à Bali
Le 2 février dernier, Ida Bagus Oka Wirjana Blansinga, maitre largement reconnu de la danse traditionnelle Kebyar Duduk, est décédé à l’âge de 87 ans à l’hôpital Bros. Réalisée pour la première fois en 1925 par I Ketut Marya (Mario), la Kebyar Duduk est exécutée presque dans son intégralité dans une position accroupie, exigeant une endurance physique exceptionnelle de la part du danseur. La légende de l’île affirme que cette « danse assise » a été inventée lorsque Mario a été appelé à se produire devant la haute caste de la royauté balinaise et a dû imaginer une façon de danser sans placer son corps plus haut que ceux de la caste supérieure. Bien que toujours joué par un danseur masculin, la Kebyar Duduk est très androgyne : sa présentation raffinée intègre l’application de maquillage lourd et l’utilisation d’un éventail. Inspiré par l’art de Mario, IB Blansinga s’est rapidement spécialisé dans cette danse, considérée comme la plus difficile du répertoire balinais. Le célèbre danseur laisse derrière lui une grande famille composée de 16 enfants, 35 petits-enfants, 12 arrière-petits-enfants et 3 épouses. Presque tous les membres survivants de la famille du danseur se produisent comme danseurs traditionnels, y compris une petite-fille, Ida Ayu Tania, qui est maintenant étudiante en danse à l’Institut des Beaux-Arts de Denpasar.

Jenja-KOLLEKTIVTURMSIRASSE<Le 8 mars 2017 à Seminyak >
Kollektiv Turmstrasse à Jenja
Christian Hilscher et Nico Plagemann, réputé duo berlinois, arrivent à Bali. Avec des live sets contenant plus d’un millier de clips audio, Kollektiv Turmstrasse a beaucoup d’espace pour l’improvisation. Loin d’être prévisible, chaque show s’accorde à la spécificité de la foule. Si vous êtes adepte des voyages musicaux de Minimal Techno qui touche à la fois l’âme et l’esprit, c’est un spectacle que vous ne voudrez pas manquer.
Le 8 mars 2017 de 23h à 4h du matin à Jenja, Townsquare Suites, Jl. Nakula Barat n° 18, Seminyak

Rockin'-Battle-Supermusic-idRockin’ Battle à Java
Rock’n’roll will never die… Tout du moins aux yeux d’un groupe de stars du rock indonésien qui cherche du sang neuf pour renouveler la scène musicale indonésienne. La communauté
Supermusic.id organise une compétition de rock, la première du genre, qui inclura une formation intensive pour les finalistes et deux années consécutives de tournée nationale et internationale pour le gagnant. Les concurrents âgés de 18 à 30 ans pouvaient s’inscrire jusqu’au 5 février en joignant des enregistrements de leur musique mais aussi une reprise des années 90 ! Ils s’affronteront ensuite lors de tournois diffusés en direct à Jakarta, Bandung, Yogyakarta et Surabaya, et ce jusqu’au grand final qui aura lieu le 6 mai. « Nous avons vu de nombreux amateurs de rock, surtout des jeunes, qui cherchent une chance de montrer ce qu’ils ont, a déclaré l’un des juges, Gege Dhirgantara, lors d’une conférence de presse sur Jan 12. Grâce à la compétition, ils auront la rare chance d’être directement soutenus et conseillés par les grands rockeurs indonésiens. » Le guitariste Stevi Item a ajouté que l’Indonésie manquait de compétitions rock pour explorer de nouveaux talents. « Cette compétition est l’endroit où nous allons donner naissance à la nouvelle génération du rock indonésien », a-t-il expliqué.
https://rockinbattle.supermusic.id/

Eternal-sunshine-of-the-spotless-mind<Tous les mercredis et jeudi à Ubud>
Le couple sous toutes ses formes en mars au ciné-resto BlackBeach d’Ubud
De l’Allemagne d’après-guerre à la campagne française en passant par les banlieues du Connecticut ou par les salons parisiens des années 50, le restaurant Blackbeach nous emmène dans une découverte du couple sous toutes ses formes en mars. Tous les mercredis soir, venez retrouver des films en VO sous-titrés anglais sur la terrasse du restaurant. Le 1er mars, « Eternal Sunshine of the Spotless Mind » de Michel Gondry (2004). Le mercredi 8, « The Holiday » de Nancy Meyers (2006). Le 15 et le 22, deux films de 2008 seront à l’affiche : « The Reader » de Stephen Daldry et « Revolutionary Road » de Sam Mendes. Enfin, le mercredi 29, vous embarquerez dans une petite ville d’Australie avec « The Dressmaker » de Jocelyn Moorhouse (2015). Les jeudis seront comme toujours consacrés aux films en français (sous-titrés en anglais). « La belle saison » de Catherine Corsini (2015) ouvrira le bal en abordant le sujet délicat de l’homosexualité en zones rurales dans les années 70. La semaine suivante, c’est « En équilibre », un film de Denis Dercourt (2015) qui sera à l’écran, puis « 3 cœurs » de Maiwenn le 16 mars et « 3 souvenirs de ma jeunesse » d’Arnaud Desplechin le jeudi 23. Enfin le 30 mars, « Violette » de Martin Provost vous permettra de découvrir la vie de l’écrivaine extraordinaire qui partagea un temps la vie de Simone de Beauvoir : Violette Leduc.
BlackBeach, Jl. Hanoman n°5n Ubud, Tél. (0361) 97 13 53. A partir de 20h, tous les mercredis (VO sous-titrée en anglais) et jeudis (films francophones sous-titrés en anglais). Pour voir toute la programmation : rendez-vous sur www.blackbeach.asia/events. Entrée gratuite

PRANOTO<Du 1er au 31 mars à Ubud>
Pranoto expose au Paradiso Ubud
Pranoto est  une légende à Ubud. Né dans un petit village près de Solo, dans le centre de Java en 1952, il s’installe à Ubud en 1974 pour poursuivre son étude de la peinture (cf.la Gazette de Bali n°129 – février 2016). Très rapidement son talent est remarqué et il est invité à exposer à travers toute l’Indonésie. Soutien de nombreux artistes venus s’installer à Bali, il a rassemblé le travail de ses amis et a ouvert en 1996 la Galerie Art Pranoto d’Ubud. Ce lieu très animé rassemblait amateurs et professionnels pour des séances de travail deux fois par semaine avec des modèles vivants. Pranoto expérimente différentes techniques et ingrédients dans sa peinture, élargissant constamment sa palette. Il expérimente des supports autres que la toile ou, les papiers traditionnels tels que plâtre teinté sur céramique, la peinture à l’huile sur papier de verre et actuellement le charbon de bois sur papier.
Paradiso Ubud, Jl. Gootama Selatan, Ubud. Tél. 085 737 614 050

Kungs-au-Mirror<Le 4 mars>
Un DJ français à Mirror !
Valentin Brunel, alias Kungs de son nom de scène, un jeune compositeur et DJ originaire de Toulon, vient enflammer les platines du Mirror le 4 mars. Sa notoriété a décollé en 2016, avec le remix d’un titre du trio australien Cookin’ on 3 Burners, « This Girl », qui a atteint pendant deux semaines le top des ventes en France. Attention, même si le petit protégé de David Guetta a à peine 20 ans, la soirée semble réservée au plus de 21 ans et le dress code est strict !
Le 4 mars, de 22h à 4h du matin à Mirror, Jl. Petitenget n°106, Seminyak. Tél. (0361) 849 97 99 – 250K roupies l’entrée, avec une boisson

PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE