AFFAIRE DE CORRUPTION ENTRE GARUDA, ROLLS-ROYCE ET AIRBUS

PARTAGER SUR
Workers walk near a Garuda Indonesia airplane at Hangar 2 of PT Garuda Maintenance Facility (GMF) at Soekarno-Hatta airport near Jakarta, Indonesia, March 19, 2016. REUTERS/Beawiharta

L’agence anti-corruption (KPK) a mis deux personnes en examen pour un délit de corruption dans une affaire d’achat de réacteurs à Rolls-Royce et Airbus, faisant suite à une enquête longue de quatre ans en Angleterre au sein de cette entreprise aéronautique.

Plusieurs des charges retenues sont en rapport avec l’acquisition de moteurs pour la compagnie nationale Garuda. Selon ce qui est révélé du dossier, un intermédiaire aurait été payé plusieurs millions de livres sterling et une Rolls-Royce Silver Spirit pour aider l’entreprise britannique à remporter l’appel d’offre.

Le KPK a affirmé jeudi avoir désigné l’ancien responsable exécutif de la compagnie nationale ainsi que le propriétaire de la société privée Connaught International comme suspects. Seules les initiales des deux noms ont été données mais l’agence a affirmé que le responsable de la Garuda avait officié entre 2005 et 2014. Il s’agit par conséquent d’Emirsyah Satar.

Les deux hommes auraient reçu des cadeaux et autres gratifications en association avec la commande d’avions et de réacteurs d’Airbus et Rolls-Royce. Le KPK a affirmé travailler en relation étroite avec Singapour et le Royaume-Uni qui de leur côté enquêtent sur d’autres suspects dans cette affaire.

Airbus et Rolls-Royce n’ont pour l’instant fait aucun commentaire. Emirsyah Satar est resté également injoignable.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE