UN AN ET DEMI DE PRISON POUR AVOIR DECHIRE LE CORAN

PARTAGER SUR

Un tribunal de Semarang à Java vient de condamner un homme à 1,5 an de prison pour avoir déchiré le coran.

Le juge Puji Widodo a estimé que ce geste d’Andrew Handoko était considéré comme un acte de blasphème selon l’article 156 du code pénal.

Selon la loi, quiconque exprime des sentiments d’hostilité, de haine ou de mépris à l’encontre d’un ou de plusieurs citoyens indonésiens peut être condamné jusqu’à 4 ans de prison.

Le juge a estimé que l’accusé était coupable de cette offense pour avoir déchiré le livre saint de l’islam car « les écritures de toutes les croyances doivent être respectées. »

Il a ajouté que puisque l’accusé était une personne éduquée, il n’y a pas lieu de penser qu’il ne savait pas ce qu’il faisait.

« Ce geste de l’accusé a insulté les musulmans et se conforme à la définition faite de diffamation de la religion », a expliqué le juge à l’agence de presse nationale Antara.

Andrew Handoko a été inculpé pour avoir déchiré le coran de son ex-petite amie dans un pensionnat de Surakarta en 2016.

Cette dernière a déposé plainte à la police, menant à l’inculpation d’Andrew Handoko.

Le procès a été déplacé à Semarang par mesure de sécurité.

Pria Ini Menghina Islam dan Merusak Al-qur'an
SOURCEJakarta Post
PARTAGER SUR

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE