« LE SOUPER », AGUSTIAN SUPRIATNA, DEVDAN…

PARTAGER SUR

<8-9-10 décembre 2016>
« Le souper », une pièce avec Jean-René Gossart et Patrick Richard
Début décembre, allez au théâtre pour savourer une pièce intitulée « Le Souper », écrite par Jean-Claude Brisville en 1989. C’est un petit chef-d’oeuvre encore d’actualité sur une difficile et inévitable cohabitation entre Fouché, le chef de la police qui veut rétablir la République Jacobine après l’exil de Napoléon, et Talleyrand, le président du Conseil, qui souhaite restaurer la royauté et remettre Louis XVIII sur le trône après la décapitation de son aîné Louis XVI. Une joute verbale dont Edouard Molinaro avait tourné un film, « Le Souper » en 1992, avec Claude Brasseur et Claude Rich. Les personnages sont joués par deux de nos acteurs pro de Bali : Jean-René Gossart et Patrick Richard. L’événement se déroulera dans un lieu insolite : le showroom Balquisse Living sur la Sunset Road avec une capacité de 25 places par prestation. Un dîner, en option, est possible après le spectacle.
Prix : 200 000rp. Dîner optionnel : 200 000rp. Show-room Balquisse Living sur la Sunset Road, entre Jl. Mertanadi et Jl. Kunti. Réservation par téléphone au 081 999 783 000

<Du 1er au 31 décembre 2016>
Avec Agustian Supriatna, l’art sort de la boite à outils
aq-paradisoAgustian Supriatna, né au sud de Sumatra en 1981, a de multiples talents : peintre, sculpteur, designer et musicien. Dans son atelier d’Andong, à Ubud, il crée des sculptures d’animaux fantasmagoriques, interprétations de ceux qu’il voyait dans la forêt pluviale de son enfance. Là se trouve sa relation particulière avec la nature, source de son inspiration. La prise de conscience d’Agustian des problèmes de l’environnement l’incite à recycler dans son oeuvre artistique les déchets de la vie moderne, outils cassés, pièces de machines, de motos, de vélos ou de voiture, il leur donne une noblesse nouvelle dans ses sculptures. Agustian est un artiste autodidacte reconnu en Asie et en Europe depuis près de vingt ans. Refusé par l’école des Beaux-Arts de Jogjakarta en 1999, toutes ses oeuvres exposées en 2012 à Kuala Lumpur ont été vendues et suivies d’une commande de peintures de l’hôtel Guldsmeden de Copenhague, au Danemark. « L’art est une forme d’amour et de prise de conscience spirituelle. Mon inspiration vient de la nature. J’essaye de contrer, à ma façon, les dommages causés à l’environnement par la révolution industrielle en redonnant vie à ce que l’homme a rejeté, transformant les déchets en art. »
Paradiso Ubud, Jl. Gootama Selatan, Ubud. Tél. 085 737 614 050

<Tous les mercredis et jeudis à Ubud >
Les relations sociales, le monde vu par les enfants, c’est du cinéma, c’est à BlackBeach !
aq-black-beachComme toujours, profitez de la meilleure des soirées cinéma au restaurant BlackBeach à Ubud. Les mercredis de novembre seront dédiés aux films italiens sur le thème des relations complexes entre les personnes de milieux divers et les jeudis, vous pourrez visionner des films français centrés sur la vie et l’imagination des enfants. Les films sont diffusés en version originale avec des sous-titres anglais. Mercredi 7 décembre : « Veloce come il vento » (2016, réalisateur Matteo Rovere), histoire d’une relation complexe entre Matilda qui traverse un moment difficile et son frère Stefano, dépendant à la drogue et ancien champion de rallye. Mercredi 14 décembre : « Perfetti sconosciuti » (2016, réalisateur Paolo Genovese), comédie-drame qui met en scène le dîner de 7 anciens amis qui va révéler beaucoup de secrets et soulever des questions de confiance. Mercredi 21 décembre : « La mafia uccide solo d’estate » (2013, réalisateur Pif), comédie sur la mafia sicilienne entre les années 1970 et 1990 et ses antihéros. Mercredi 28 décembre : « Anni Felici » (2013, réalisateur Daniele Luchetti), l’histoire d’un artiste narcissique en pleine décadence personnelle et professionnelle. Tous les jeudis du mois, plongez dans le regard riche et innocent des enfants sur le monde: « L’enfant d’en haut » d’Ursula Meier, film dramatique avec Léa Seydoux ; « La faute à Fidel ! » de Julie Gavras, comédie dramatique avec Gérard Depardieu ; « Tomboy » de Céline Sciamma, un film sur l’importance des genres dans l’interaction sociale ; « Les triplettes de Belleville » dessin animé de Sylvain Chomet ; « Le petit prince », dessin animé de Mark Osborne.
BlackBeach, Jl. Hanoman n°5n Ubud, Tél. (0361) 97 1353. A partir de 20h tous les mercredis et jeudis. Entrée gratuite

<Jusqu’au 31 décembre 2016>
Dernier mois pour profiter du show « Devdan », mélangeant tradition et modernité

aq-danseTous les lundi, mercredi, vendredi et samedi, assistez aux performances des meilleurs artistes à Bali Nusa Dua Theater. Devdan Show est une véritable fusion entre les danses traditionnelles de l’Indonésie et une touche de modernité ainsi que des numéros d’acrobatie à couper le souffle (cf. La Gazette de Bali n°79 – décembre 2011). Ce spectacle d’1h30 met l’accent sur la diversité culturelle indonésienne. De Bali à Sumatra en passant par Java, Bornéo et Papua : les numéros scéniques présentent les danses locales, les costumes, la musique et les coutumes. Pour rajouter du dynamisme, certaines performances chorégraphiques sont un mélange entre la tradition et la modernité musicale comme le hip-hop par exemple. Le show finira fin décembre, ne ratez donc pas l’occasion de voir les meilleurs danseurs et acrobates indonésiens !
Prix : à partir de 40$ pour la catégorie C. Réduction de 10% pour le groupe de 3-5 personnes et de 15% pour les groupes de 6 personnes minimum. Nusa Dua Theater, Jl. Nusa Dua, Benoa. Pour plus d’informations, contactez devdan@baliguide.com

aq-piece-theatreaq-paradisoaq-black-beachaq-danse
PARTAGER SUR

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE